Violentes émeutes au Mali : L’Assemblée Nationale en feu.

Ce vendredi 10 juillet 2020, la ville de Bamako a connu une journée assez tendue, lors d’une nouvelle manifestation contre le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

C’est la troisième grande manifestation du genre organisée en moins de deux mois par la coalition du Mouvement du 5 juin.

Leurs revendications sont les suivantes : la dissolution du Parlement, la formation d’un nouveau gouvernement de transition dont il désignerait le Premier ministre, ainsi que le remplacement des neuf membres de la Cour constitutionnelle, accusée de collusion avec le pouvoir.

Malheureusement, la manifestation a dégénéré, avec au moins un mort et 20 blessés et des attaques d’édifices publics, dont l’Assemblée nationale.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *